L’utilisation du logo du MuSE, ARTs & LITTÉRATIEs est permise à des fins promotionnelles uniquement. Le format du logo (png ou jpg) doit être choisi en fonction de l’utilisation prévue. De façon générale, le logo en couleur (ou en noir) doit être utilisé sur fond blanc ou pâle et le logo inversé (blanc) doit être utilisé sur fond noir ou foncé. Toute altération du logo est interdite. Pour plus de détails sur les normes graphiques, cliquez sur le logo ci-dessous.                        . 

Logo - Laboratoire  MuSE, ARTs et LITTÉRATIEs.png

Les différents langages et formes d'expression ont plusieurs points de convergence. En ce sens, la littératie « est la capacité d’une personne, d’un milieu et d’une communauté à comprendre et à communiquer de l’information par le langage sur différents supports pour participer activement à la société dans différents contextes. » (Réseau québécois de recherche et de transfert en littératie, 2016). Depuis l’antiquité, l’humain cherche à catégoriser les arts. L'évolution de la classification des arts à travers les âges et leur synthèse sont présentées à l'intérieur de l'illustration ci-dessous.

 

 

 

 

Depuis l’Antiquité grecque, il est possible d'identifier neuf (9) arts, inspirés par les neuf (9) Muses. Les muses sont les filles de Zeus et de la déesse de la mémoire Mnémosyne (d’où les mots mnémotechnie, mnémonique et mnémotechnique).

 

Les neuf (9) arts sont incarnés par les muses et identifiés comme étant l’éloquence et la poésie épique (Calliope), l’histoire (Clio), la poésie lyrique et chorale (Érato), la musique (Euterpe), la tragédie (Melpomène), la rhétorique (Polymnie), la danse et le chant choral (Terpsichore), la comédie (Thalie) et l’astronomie (Uranie). Les muses caractérisent les lettres, la musique et les arts vivants. À cette époque, les activités de construction comme l’architecture, représentatives ou visuelles (sculpture, dessin, etc.) n'étaient pas considérées comme artistiques. Au Moyen-Âge, il n'y avait pas de distinction entre les sciences et les arts. Ces disciplines étaient imbriquées ensemble et étaient représentées par trivium et quadrivium constituants les arts libéraux. Le trivium comportait trois (3) disciplines : la rhétorique, la grammaire et la dialectique. Cette composition était destinée aux arts du langage. Le quadrivium comprenait quatre (4) disciplines notamment, l’arithmétique, la géométrie, l’astronomie et la musique pour l’apprentissage des sciences des nombres.

 

Conjointement aux arts libéraux, les arts mécaniques concernaient les activités qui avaient pour but de transformer une matière par les artistes ou les artisans. Ils étaient classés au même titre que l’architecture, la sculpture, la peinture, l’orfèvrerie ainsi que la draperie, la sidérurgie, la verrerie, la coutellerie et l’épicerie.

 

Jusqu’au XIXème siècle, les arts ont été catégorisés selon les métiers ou leur nature et signature. Le philosophe allemand Hegel classait les arts en fonction des critères suivants : expressivité et  matérialité. Au XXème siècle, quatre (4) arts ont été ajoutés à la liste composée des neuf (9) arts majeurs que nous connaissons aujourd’hui correspondant aux neuf (9) Muses de l’Antiquité.

 

Il est important de préciser que les arts médiatiques ont été reconnus officiellement en France (usant d'appareils technologiques) tels que la photographie, la radio et la télévision (Ministère  de la Culture,1982), la bande dessinée et les jeux vidéos (Ministère de la Culture, 2006) se sont greffés à la liste. (Source : Les 10 arts: http://www.aucomptoirdusavoir.yann-bidon.fr/savoir-144-Les-10-arts.html)

9 arts Poster.png

Les neuf (9) Muses de l'Antiquité

En construction :