MISSION ET AXES DE RECHERCHE

L’objet de recherche est le savoir-enseigner, soit un savoir-agir caractérisé par son caractère heuristique. Il s’agit d’une exploration procédant par évaluations successives et différentes d’une situation à une autre; caractérisé par l’impossibilité d’automatisation, considérant que les situations où il se déploie sont différentes et que le savoir-agir ne peut se développer hors contexte; et marqué par sa complexité puisque les familles de situations sont multidimensionnelles. Le savoir-enseigner correspond à « un savoir‐agir complexe prenant appui sur la mobilisation et la combinaison efficaces d’une variété de ressources internes et externes à l’intérieur d’une famille de situations » (Tardif, 2006, p. 22).

L’intention de recherche est de procéder à la modélisation de ce savoir-enseigner aux ARTs et LITTÉRATIEs. La modélisation suppose la conception de modèles : soit des objets multiples et pertinents à l’enseignement et à l’apprentissage; soit des représentations de dispositifs didactiques ou de pratiques pédagogiques expérimentés, validés et efficaces conduisant à l'émergence, le développement et le réseautage de projets porteurs d’innovations sociales, artistiques, médiatiques, technologiques et économiques.

Cette mission s’actualise grâce à des activités qui s’inscrivent dans une programmation de recherche inclusive (qui mise sur les travaux actuels des membres du laboratoire), mais intégrée (où ces travaux vont graduellement s’inscrire dans un cadre théorique et méthodologique innovant créé en collaboration) avec différentes disciplines 

 

L'innovation est possible lorsque les acteurs poursuivent des intentions différentes, se confrontent et co-élaborent sur des objets avec une multiplicité de points de vue aux plans théorique et pratique dans le but de construire et de modéliser le savoir-enseigner qui s'appuient sur des objectifs communs entre autres, innover sur le plan de l’enseignement (développer des modèles originaux en formation); sur le plan de la recherche (expérimenter le living lab; utiliser la réalité virtuelle immersive; développer des partenariats locaux, provinciaux et internationaux); et sur le plan de la gouvernance (expérimenter la gestion horizontale d’une unité de recherche).

L'état d'avancement des connaissances sur le développement du savoir-enseigner aux mathématiques et aux arts a identifié et articulé trois (3) grands axes thématiques.

 

AXE 1 – Modélisation du savoir-enseigner 

La modélisation suppose la conception de modèles : soit des objets pertinents à l’enseignement et à l’apprentissage, soit des représentations de dispositifs didactiques ou de pratiques pédagogiques expérimentés, validés et efficaces.

  • Quels sont les modèles originaux à privilégier en formation au regard des arts et littératies (français et maths)?

  • Comment se conjuguent le temps, l’action et la présence, traits essentiels de la pratique pour les arts et littératies?

AXE 2 – Perspectives interdisciplinaires

 

Adopter un point de vue interdisciplinaire permet de porter un nouveau regard sur les disciplines ainsi que l'intégration des savoirs et des processus d’apprentissage. Elle facilite aussi la création de liens, le transfert de connaissances et d'habiletés entre les disciplines.

​​

  • Quels sont les modèles du savoir-enseigner impliquant différentes perspectives interdisciplinaires portant sur les arts et littératies?

  • Quelles sont les pratiques découlant d’approches interdisciplinaires et le transfert des connaissances concernant les arts et littératies?

  • ·Quelles sont les avancées et les limites du débat sur l’interdisciplinarité de ces champs d'études?

​ 

AXE 3 – Cultures et sociétés

Les cultures et sociétés sont marquées par des changements profonds aux plans humain et environnemental conduisant à une remise en question de la construction et de la modélisation du savoir-enseigner au regard du patrimoine, de la transmission et de la mise en valeur.

​​

  • Quelles sont les caractéristiques de leur évolution dans le temps et de leurs expressions contemporaines (local, régional, national, international, etc.)?

  • Quelles sont les modalités et dispositifs de transmission des pratiques? 

  • Quels moyens et outils – qu’ils soient communautaires, institutionnels, formels ou informels –  conduisent à l’affirmation des patrimoines et des cultures? ​

 

Ces axes thématiques se déclinent en domaines de recherche qui sont évolutifs et sont actualisés dans les orientations scientifiques et le programme annuel de recherche du laboratoire.

Tardif. J. (2006). « L'évaluation des compétences. Documenter le parcours et le développement ». Montréal :  Chenelière Éducation, p. 363.